Trois associations mettent en garde ce vendredi contre l’utilisation du cannabis à des fins médicales.
Selon la Société belge de la douleur (BPS), l’Association anesthésiologique flamande pour le traitement de la douleur (VAVP) et le Groupe Régional Interdisciplinaire pour la Douleur (GRID), il n’y a actuellement pas d’études qui prouvent que le cannabis a un effet réel sur la douleur.

C’est désolant de voir à quel point certains médecins ayant si peu de connaissances sur la thérapie par les cannabinoïdes, voir aucune, se permettent d’affirmer des contres vérités . Est-ce de l’ignorance, ou de la désinformation sciemment orchestrée ? Qui sera perdant si le cannabis à usage thérapeutique est reconnu comme efficace ? Le cannabis à usage thérapeutique est légal dans la plupart des pays du monde sauf en Belgique. Mais quel est donc le lobby le plus puissant en Belgique qui aurait tout intérêt à œuvrer contre la légalisation du cannabis à usage thérapeutique? Le lobby pharmaceutique?  Et de quelle « Grosse étude » parle ce médecin, sans citer la moindre source, ce qui n’est pas très scientifique.

D‘après ce médecin, « le cannabis induirait une dépendance plus forte que la morphine et la morphine causerait plus de mort que l’héroïne ». Aurait-il délibérément insinué que le cannabis est plus dangereux que l’héroïne? 

Petit rappel : la morphine peut provoquer l’arrêt respiratoire, le cannabis, jamais. Et si des patients se tournent vers le cannabis à usage thérapeutique, c’est peut être parce qu’il y a un problème d’efficacité, d’effets secondaires et d’accoutumance avec leurs médicaments. Et si on ouvrait le débat sur la crise des opioïdes qui provoquent une addiction tellement puissante et qui entrainent la mort pour certains d’entre eux.

En réponse à ce médecin, Samantha Nicolas s’est exprimée sur ce sujet au journal de RTL TVI de 19h ce 14 juin 2019.

error: Content is protected !!